top of page

5 conseils pour accepter les formes de ton corps, éclosion de féminité


Souvent on croit que si seulement on pouvait changer cet aspect physique jugé disgracieux, tout s'arrangerait et on accèderait à un niveau supérieur de ... de quoi d'ailleurs ? D'estime de soi ? De beauté fatale ? De confiance ? De séduction ? De "normalité" ?


En général on ne sait pas nous-même ce qu'il y a derrière cette quête, trop occupées à s'en plaindre.


Je suis convaincue que toutes les femmes sont belles et extraordinaires, et qu'elles méritent de le ressentir et de le vivre intérieurement.


Aussi je t'invite à commencer dès maintenant à prendre ces quelques bonnes habitudes qui peuvent t'aider à accepter les formes de ton corps au plus vite.


Cela a fonctionné pour moi et d'autres personnes que j'accompagne, alors pourquoi pas toi ?


Je te détaille chaque point que j'estime important pour atteindre cette perception apaisée maintenant :



1- J'aime cette citation du Dalaï Lama :


"Certains regardent la vase au fond de l'étang, d'autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l'eau. Il s'agit d'un choix."


Et si tu choisissais de prendre un peu de recul en regardant dans ton reflet ? Pour t'aider à changer de perception, d'angle de vue, commence par te sourire.

*** Cela fait une dizaine d'années que j'ai ses tâches de grossesse. J'ai tellement focalisé dessus que je n'arrivais plus du tout à regarder mon visage. J'ai eu honte tellement de fois. L'anecdote qui m'a le plus marquée c'est un jour où je donnais des cours de danse dans une école primaire, une enfant s'approche de moi et me demande :

"Pourquoi t'as une moustache ?"

Le comble de la gênance je n'avais aucun poil à cet endroit, j'étais horrifiée malgré ma réponse détachée :

"C'est pour faire parler les petites curieuses et ça marche ! (clin d'oeil amical)".


Je n'ai pas souvent reçu de remarques sur le sujet, mais le peu a suffit et puis je n'avais besoin de personne (d'autre que moi) pour m'accabler en vérité.


Si je suis honnête, avant les taches, je n'aimais pas la qualité de ma peau acnéique, mes yeux étaient un handicap, j'étais très myope, bref je n'ai jamais aimé mon visage, j'y ai toujours trouvé quelque chose à critiquer.


Aujourd'hui ces tâches sont toujours là, elles ont évolué, elles se sont estompées par endroit, et surtout j'ai décidé un jour de ne plus les regarder.


Et ça change tout, ça fait un bien fou. Essaye.




2- Dans la continuité, mon corps a changé aujourd'hui : je suis enceinte de mon 2ème enfant. Certes j'ai récupéré mon poids de départ entre les 2 grossesses, mais je n'ai pas eu le temps ni l'énergie de lui rendre sa tonicité, je ne sais même pas si c'est possible (bonjour cher corps tout flasque, sache que : je t'aime quand même).


Dois-je me négliger parce que je suis maman ? Non.


Alors oui je n'ai pas le temps ni la force tous les jours, mais c'est important et ça ressource énormément de m'apprêter lorsque je le fais. Et si ça fait du bien à moi, ça fait du bien à bébé. Quand je me trouve belle, ça change aussi mon monde extérieur et quelque chose dans l'air autour de moi se transforme, comme si je dégageais soudain une odeur de miel et de fleur.


*** Pour favoriser cet état, j'ai récemment fais appel à Maeva, une talentueuse photographe (https://moulageetphotographie.fr/). Je voulais immortaliser cette période si magique de l'existence. Et je voulais qu'elle m'aide à illuminer ce corps et ce visage qui créent la vie (mais qui est si fatigué).


Je suis extrêmement ravie de cette expérience, je la recommande à toutes, enceinte ou pas.


On me dit que ce n'est pas le moment de la beauté, et je réponds qu'au contraire, c'est le moment de me privilégier des temps d'embellissement et de savourer une toute nouvelle beauté, une beauté effet mère (éphémère) certes, mais finalement c'est la définition de la vie qui passe.


Je ne serai jamais la même tout le temps alors chaque moment mérite d'être savouré et apprécié pour la valeur qu'il représente à l'instant où c'est immortalisé.


Fais-toi belle maintenant, c'est toujours le bon moment.






3- Sourire pour les autres, ou les complimenter c'est très facile.


Accepter des compliments ou tout simplement t'en offrir, c'est autre chose. En es-tu capable ? Essaye ça pendant une semaine, tous les jours.


Tu relèves le défi ? Ok alors voilà le deal : tu te regardes face à ton miroir et tu te fais un compliment en souriant tous les jours pendant 7 jours. S'il te plaît écris-moi pour me dire ce que ça a donné, j'aimerais beaucoup suivre ton process.


Si ça coince ou que tu n'y arrives pas, fais-toi aider, tu traînes probablement des croyances limitantes sur le sujet et/ou ça vient interférer sur certaines valeurs "non méritantes". En tout cas, tu as mis le doigt sur quelque chose dont tu peux te débarrasser grâce à un spécialiste alors qu'attends-tu pour le faire ? Go !


Cette pratique est formidable pour se créer de bonnes habitudes et se nourrir indépendamment des autres.


Elle aide à se sentir en paix avec soi et son image et à mieux gérer les jours "sans". Oui ils existent toujours, tout comme la pluie a son utilité, les mauvais jours aussi. Apprends à les accepter et les vivre autrement comme des passages utiles pour t'aider à mieux apprécier le soleil en toi.




4- Peu importe comment il est ce corps, prends en soin maintenant, pas demain.

Tu veux savoir pourquoi ? C'est ta seule et unique maison dans ce monde.


William Shakespeare a écrit : "Mon corps est un jardin, ma volonté est son jardinier".


Aligne-toi à cette pensée, et affine-là : ce n'est pas une question de volonté, c'est une question d'amour pour toi et de choix.


Il ne s'agit pas de devenir accro à la salle de sport ou te transformer en une personne healthy ou végétarienne, yogiste ou que sais-je.


Il s'agit d'avoir conscience que tu n'as pas à lutter contre ton corps mais à le nourrir de bonnes intentions et évoluer vers ce qui vous fait du bien à tous les deux à votre rythme. Chaque petit pas vers cela est un grand pas.


*** De mon côté, j'ai voulu préparer mon accouchement en pratiquant régulièrement des étirements, du Pilates, du yoga, de la danse, tout ce que je sais déjà faire. Et bien c'était un rêve ! Impossible d'être assidue. Dur d'être sur les fronts familiaux et professionnels quand on est travailleuse indépendante avec un bébé de moins de 2 ans. J'ai fait comme j'ai pu, quand j'ai pu, et puis c'est très bien comme ça car c'est mon max. Et je suis contente car chaque fois que j'ai pris un temps pour moi, c'était génial ce que ça me faisait du bien. Mais trouver et m'imposer ce temps mamamia !




5- Ce qui en vaut la peine ou ce qui en vaut la joie ? Je choisis la deuxième proposition. Et toi ?


Cultive le diamant à l'intérieur plutôt que les déchets et brille de l'intérieur, car c'est le véritable moyen pour que ça dure.


*** En l'honneur de la vie qui passe à travers moi, une proposition de dernière minute m'a permis d'expérimenter le bellypainting, tu connais ?


Une façon très mignonne de dire à mon bébé que je le remercie d'être en train d'arriver dans nos vies. Et puis ça rend encore plus joli ce gros bidou plein d'amour.




--------

Tu sais que quand je t'accompagne à faire éclore ta féminité, je te propose d'améliorer de façon durable ces points... Et bien d'autres selon ton histoire de vie !


Moi je sais que tu es extra... Mais chut, es-tu seulement prête à le vivre ?



❤️❤️❤️



13 vues

Comments


Liste de Posts
Suivez-moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Recent Posts
bottom of page